Bienvenu(e) dans nos conditions générales de ventes et d’organisation– CGVO d’Aair parachutisme lessay


Grâce à la lecture des CGVO d'Aair parachutisme ci-dessous, je vais me rendre compte que je vais avant tout profiter de l'expèrience de Régis et de Claire qui ont + de 35 ans d'activités dans le parachutisme sportif et + de 40 000 sauts en tant qu'organisateurs dans des établissements d'activités physiques et sportifs dont + de 10 000 dans leur propre établissement de Lessay qu'ils ont crée de toutes pièces en mai 2006.

Ils m'informent qu'Aair parachutisme est un club de sport et plus précisément une école de parachutisme régionale agréée par la fédération française de parachutisme et déclarée au ministère des sports. (Établissement n° 05006ET0039 agrée par la Jeunesse et Sport de saint-Lô et qu'Aair parachutisme est une entreprise déclarée avec le Siret n° 419402540 00035)

Je comprend aussi qu'ils ne vendent pas des "produits" comme un magasin le ferait, mais que leur métier est de me fournir contre rémunération une prestation d'enseignement sportif, et en l'occurence dans le domaine du sport parachutisme crée en 1949.

J’apprends aussi que Claire et Régis ont créé de toutes pièces cette école de Lessay (leur bébé) avec passion, afin d’enseigner un sport, une passion et de le partager comme le ferait le club de sport local de ma commune. A ce jour, je sais aussi qu’ils ont enseignés les bases du parachutisme sportif à plus de 8000 élèves de 15 à 87 ans en 35 ans d’activités !

Je vais constater aussi que Régis et Claire ont conçu leur école de manière à pouvoir transmettre leur passion dans de bonnes conditions de sécurité, et ce, toujours dans une ambiance conviviale et familiale. Ainsi je comprends pourquoi je pourrais me permettre de laisser mes éventuels soucis de la vie quotidienne à l’entrée du parking voiture ! De la sorte, qu'ils pourront ainsi continuer de partager leur « plus beau bureau en bord de mer » à plus de 3000 m d’altitude, tout en participant très souvent à la réalisation d’un rêve !

Dans leur école de parachutisme de Lessay, je sais que je n’effectuerai pas un simple baptême sans enseignement, mais au contraire, que j’effectuerai un saut d'initiation au parachutisme sportif avec l’aide d’un parachute tandem.

Ils m'informent également que la validité offerte de mon saut en parachute sera de 18 mois, qu'ils ne rachètent jamais leur propre saut et enfin, que si je décidais, pour n'importe quelles raisons que ce soient d'abandonner mon projet de saut, j'avais le droit de le faire et en plus que je pourrais le céder à la personne de mon choix.

Je profiterai alors d’une véritable formation au parachutisme de début : Je vais donc avoir un statut d’élève tandem le temps de ma présence, et qu'une licence-assurance me sera délivrée le temps de mon saut et de ma formation, avec Régis comme moniteur tandem de parachutisme et ayant 10000 sauts à son actif, avec Claire pour m’accueillir, plier les parachutes et gérer la sécurité sol, avec Baptiste pour nous piloter à 3000 m et avec Elodie (4500 sauts) pour effectuer toutes mes prises de vues en chute libre et au sol si j’en fais la demande lors de ma prise de rendez-vous par mail.

Dès mon premier saut, Régis va donc m’expliquer et m’apprendre comment prendre la première position de chute libre à connaître en parachutisme, la position dite de « chute à plat » ainsi que l’apprentissage du pilotage d’une aile moderne en double commandes ! (Rassurez-vous, cette formation et restitution est à la portée de toutes et de tous).

En ayant décidé de pratiquer le parachutisme sportif, que ce soit pour 1 seul saut ou pour plusieurs milliers, je suis aussi parfaitement conscient, que l’activité que j’ai choisie est un sport de plein-air et qu’il sera toujours tributaire des conditions atmosphériques du jour.

Je comprends bien-sûr que le parachutisme ne peut se pratiquer par tous les temps et que, ce qui peut être faisable et agréable lors de mes éventuelles promenades à pied, ne le sera pas forcément pour la pratique d’une activité aérienne comme le parachutisme.

Je reconnais alors que seuls, Claire et Régis (Aair parachutisme) seront capables d’évaluer et de me dire si la pratique du parachutisme pourra se faire ou non le jour « J » en toute sécurité.

Pour se faire, que je devrais TOUJOURS les appeler au 06 98 86 04 33 avant de prendre la route et éventuellement m’entendre dire que mon déplacement est inutile car la météo prévues par les ingénieurs météorologues sera incompatible avec les saut en parachute.

Je reconnais aussi que Claire et Régis ont pris le temps de m'avertir clairement qu’en tant qu’élève tandem, si je ne devais proposer qu’une seule date de rendez-vous pendant mes 18 mois mis à ma disposition gratuitement, alors, que je m’exposerai tout seul, à me retrouver rapidement en butée de mes 18 mois de validité, si en plus, le saut ne pouvait avoir lieux pour « x » raisons ce jour-là ! Et bien entendu, qu'ils ne seraient pas responsables de mes éventuelles indisponibilités.

En cas de besoin, ils m'informent que je pourrais _sur ma demande expresse_ prolonger mon saut de 12 mois supplémentaires, en cas de besoin de ma part, avant la fin de sa première date de fin de validité en réglant 50 € ttc à Aair parachutisme. Et donc qu'ils ont mis en place cette option (non obligatoire) me permettant ainsi de ne pas perdre définitivement mon investissement financier. Ils me précisent une nouvelle fois qu'ils n'achètent pas les sauts en parachute de leurs élèves.

Ils m'informent également, que si un ou plusieurs événements "extérieurs", non contrôlables et/ou imprévisibles, m’empêche d’effectuer mon saut d’initiation en parachute tandem le jour « J », alors Claire et Régis pourront décider d'annuler et de repousser l’activité de parachutisme. D’où l’intérêt pour moi de toujours bloquer à l’avance plusieurs futures dates de saut pendant ma période gratuite de 18 mois au cas où les premières dates ne permettent pas de sauter !

 

Quels facteurs imprévisibles et/ou prévisibles peuvent m’empêcher d’effectuer mon saut d’initiation ? (Je sais également que la liste ci-dessous n’est pas figée…)


  • Le facteur n°1 à prendre en compte est effectivement la météo !  C’est pour cela que Claire et Régis feront toujours avec moi un point météo au moins la veille du saut ou même le jour « J » par SMS en cas de gros doutes persistants. Pour cela, Claire et Régis me demandent de leur fournir un numéro de portable valide le jour du rendez-vous, et qu'ils se fieront d’abord et toujours aux prévisions des ingénieurs de Météo France vues à la TV et/ou sur Internet. Ces prévisions leur donneront une première tendance sur la faisabilité ou non des sauts en parachute au-dessus de l’aérodrome de Lessay dans la Manche. Nous en parlerons alors toujours ensemble et en cas de prévisions incontestablement incompatibles, je sais qu’ils annuleront la séance de saut et que je devrais annuler mon déplacement, et ce, même au dernier moment, voire même parfois lorsque je serais sur la route vers Lessay afin de m’éviter des frais supplémentaires inutiles. Je reprendrai alors rendez-vous, à moins que je ne l’ai déjà fait et ainsi de suite dans la limite de mes 18 mois de validité offerts. Et un jour… La bonne météo sera forcément là ! Ils m’ont précisé qu’en moyenne ils font sauter 4 à 500 élèves chaque année à Lessay !

 

Je suis donc en mesure de déduire que ce qui influencera véritablement mes chances d’effectuer mon saut rapidement ou non, sera toujours mon propre « volume » de disponibilité... Et ainsi que Claire et Régis ne peuvent être considérés comme responsables de mon éventuel manque de temps libre ou kilométrage important.

  • Je sais également qu’une maladie intercurrente quelconque pour eux comme pour moi, pourra aussi ne plus permettre d’entreprendre le moindre vol avion et/ou saut en parachute, et ce. même le jour "J" sur place, ceci faisant aussi parti des risques possibles d'impossibilité de saut.

 

  • En cas de kilométrage éventuellement important entre leur école et ma maison, je reconnais et je leur confirme à travers la lecture de ces CGVO, que je suis parfaitement conscient que je ne pourrais les considérer comme responsables du fait qu’ils n’ont pas construit leur école à côté de chez moi, et donc que je ne pourrais pas leur repprocher cela et que je vais devoir peut-être engager des frais de route et/ou d’hôtellerie.
  • J'apprend aussi maintenant qu'environ 75% de leurs élèves tandem ont en moyennes 2 à 5 heures de route et que Claire et Régis sont parfaitement conscients qu'organiser dans ce cas là un déplacement sera un souci bien réel et supplémentaire par rapport à un sautant qui aurait décider de sauter à côté de chez lui. Et si en plus, un élève tandem ne pouvait prévoir qu'1 seul déplacement par an, (pendant ses vacances par exemple), alors ils m’ont précisé alors que le mieux qu’ils puissent faire pour aider cet élève, sera de lui permettre de choisir éventuellement de reporter son déplacement en cas de gros doutes météos pour ne pas qu'il ne dépense pas de frais pour rien. Par exemple aussi, en cas d'hébergement payant prévu, ils conseillent également à cet élève de toujours prévenir son hôtel ou autre hébergement lors de sa réservation, de les avertir qu’un contretemps involontaire pourrait l’obliger à annuler sa venue la veille ou voir même le jour même.
  • Autre raison possible... Le cas des études chronophage en temps, pouvant racourcir ainsi drastiquement les possibilités d'effectuer un saut d’initiation, cela comportera alors pour ce sautant un risque d’arriver rapidement à ses 18 mois de validité offerts. Il est donc normal que cet élève ne pourra pas rendre non plus Aair parachutisme responsable de son choix de vouloir suivre des études.

 

  • ET EN CAS DE PANNE ? : Ils m’informent qu’en cas de panne éventuelle de ma voiture juste avant ou pendant mon trajet vers Lessay , ils comprennent alors parfaitement que je serais peut-être, voir probablement, dans l'obligation d'annuler mon déplacement en les avertissant. Dans ce cas, je suis averti que mon saut sera quand même toujours effectuable lors d'un nouveau rendez-vous et/ou reporté sur la prochaine date déjà réservée par mes soins lors de mes prises de rendez-vous. Ils m'informent également, qu'en cas de panne éventuelle de leur avion largueur, la séance de saut devra alors s’arrêter par obligation... Sachant également qu’un avion largueur est irremplaçable et indispensable à ce sport, ils m'ont précisé qu’un avion largueur tel que le leur, à l’achat neuf coûte 650 000 € et qu’ils n’en ont pas un deuxième qui "dormirais" éventuellement dans leur hangar. Je suis aussi informé que seul leur atelier agrée basée à LE MANS à le droit d’intervenir sur leur avion et que cela ne pourra malheureusement pas se faire le jour même mais plutôt un ou voire plusieurs jours plus tard. C’est ainsi, et nous devons tous bien accepter le fait qu’il y a des moments dans la vie, ou LA solution immédiate n’existera pas… ... Ce qui j’en suis convaincu, les désolera également…

 

  • Régis et Claire (Aair parachutisme) m’ont également parfaitement averti qu’un avion (tout comme ma voiture d'ailleurs) devra obligatoirement subir un entretien régulier. Dans le cas de leur avion, ils m’ont appris, que toutes les 50 heures de vol, il sera obligatoirement immobilisé par leur atelier, une journée complète ou plus en fonction de la nature des travaux à effectuer.
  • Ils m’ont bien expliqué qu’ils leur sera alors impossible de connaître à l’avance à partir de quelle date leur avion sera immobilisé pour cet entretien courant. En effet, il est évident qu’ils ne pourront jamais savoir à l’avance quel sera leur fréquence de vol pendant ces futures 50 heures, puisque c’est toujours la météo qui décidera si leur avion pourra voler ou non ! Ils m’ont aussi bien prévenu que la meilleure approximation de dates d’immobilisations définitives ne pourra jamais être connue à moins d’une semaine. Je sais alors qu'ils feront tout pour m'avertir le plus vite possible, et ce, dès qu'ils auront connaissance de la ou les date(s) d'immobilisation fixées par leur atelier d'entretien et que ce n’est pas Régis et Claire qui décideront. Et donc, que si cela devait tomber sur une de mes dates de rendez-vous, alors mon saut sera très logiquement et OBLIGATOIREMENT repoussé malgré eux.
  • C’est comme s’ils me demandaient de leur dire dès maintenant, et ce, avant même d’avoir commencé à rouler avec ma voiture, à quelle date mes 15 ou 20 000 prochains kilomètres allaient être fait ! Tout simplement impossible effectivement !
  • En résumé : Mon saut pourra toujours être décalé pour toutes raisons évoquées ou non ci-dessus, que ce soit pour des raisons techniques, matérielles, de facteurs humains, administratives et/ou de météo… Pour Régis et Claire (Aair parachutisme), je sais que cela ne sera jamais une bonne nouvelle pour eux, de devoir reporter le moindre sautant ou la moindre séance de saut car c’est déjà beaucoup de travail de préparation en amont, et que, plus ils voleront plus ils pourront pérenniser leur entreprise ! Cette liste de motifs étant alors non-exhaustive...

 

« Pour toutes ces raisons, je suis alors entièrement d'accord avec le fait que mon saut en parachute ne pourra jamais être racheté par Régis et Claire (Aair parachutisme) si entre-temps je souhaitais abandonner mon projet de saut pour n’importe quelles raisons que ce soient »

Cependant, je sais aussi que je suis autorisé par Régis et Claire (Aair parachutisme) à le vendre ou à le donner à la personne de mon choix, Et qu’ainsi mon investissement ne sera JAMAIS perdu. Il me suffira alors de les prévenir par mail à contact@aair-parachutisme.fr, de ma volonté ou de mon obligation de me séparer de mon saut en parachute.


Je sais également que je vais devoir préciser au futur bénéficiaire le délai restant de ma validité de saut, du poids max de 90 kg, de la visite médicale obligatoire de moins de 6 mois mentionnant obligatoirement l’aptitude au saut en parachute et de lui demander de vous contacter aussi par mail. Je comprends parfaitement que le métier de Régis et claire est de m’enseigner le parachutisme, sous réserve que toutes les conditions météos, matérielles, humaines, techniques et administratives soient réunis le jour « J » et non de racheter leur propre saut !

PRISE DE RENDEZ-VOUS : Pour prendre une ou plusieurs dates de rendez-vous, ce sera toujours à moi de contacter et de proposer mes dates à Aair parachutisme pour principalement 2 raisons : La première étant qu’ils ne peuvent connaître mon propre planning et donc, que je suis le seul à pouvoir leur faire des propositions précises à contact@aair-parachutisme.fr. Et la deuxième raison, parce que si je veux garder la surprise, et qu’ils doivent m’appeler, alors ils risqueraient de dévoiler ma surprise en cas de cadeau à ma famille et/ou amies.

Il m'est aussi demandé de confirmer par mail un numéro de téléphone portable valide et indispensable qui servira principalement le jour « J ». Je serais ainsi en contact permanent avec Régis et Claire afin qu’ils m’informent de l’évolution de la journée de saut, de toutes éventuelles modifications de météo ou d’organisation. (Panne, maladie…)

J’ai aussi déjà noté ci-dessus que si je n’arrivais pas à libérer suffisamment de temps libre pour effectuer mon saut pendant mes 18 mois offerts, non effectué pour quelques raisons que ce soient, alors, qu’il me sera toujours possible, mais 1 seule fois, d’acheter 12 mois supplémentaires de validité moyennant 50 euros ttc, et ce, en vous avertissant 1 mois avant la fin de validité de mon bon cadeau.

Lors de mon rendez-vous, je sais que je devrais être toujours en possession de mon certificat médical obligatoire et daté de moins de 6 mois IMPERATIVEMENT. Mon certificat devra mentionner obligatoirement que je n’ai aucune contre-indication au « saut en parachute », sans ce certificat le jour « J » ou sans mention spécifique « saut en parachute », je sais que je ne pourrais pas sauter… Que je devrais également ne pas peser + de 90 kg sous peine d’impossibilité matériel de saut et n’avoir consommé aucun alcool et/ou produits illicites 24h minimum avant mon saut sous peine de le perdre définitivement, et enfin que l’âge mini est de 15 ans révolu avec autorisation parentale signée des 2 parents pour les mineurs est obligatoire.


DROIT DE RETRACTATION (Article L-121-20 du code de la consommation). Le client dispose de 14 jours à compter de la date d’achat de sa commande pour réclamer le remboursement de son saut, de ses arrhes et/ou option vidéo-photos encaissés par Aair parachutisme. Dans cette hypothèse, le client devra nous envoyer un mail précisant son souhait d'être remboursé et également nous renvoyer nos éventuels documents ou autres déjà transmis à notre adresse : A'AIR PARACHUTISME – Régis et Claire DUFOUR - 4 rue Clos des Pommiers - 50660 QUETTREVILLE SUR SIENNE.

Nous vous demanderons de nous fournir également un RIB et le remboursement sera effectué dans un délai maximum de 30 jours par virement bancaire. INFORMATIONS LEGALES. Les informations collectées aux fins de la vente à distance sont obligatoires et indispensables pour le traitement et l'acheminement des commandes. Notre client dispose (article 34 de la loi du 6 janvier 1978 + loi RGPD du 28 mai 2018) d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui le concerne. Seul seront gardés les éléments indispensables et exigés par l'administration.

 

Mises à jour le 31/07/2018


Panier  

article (vide)

Newsletter